Léman Bleu

Actualités


24 juin 2021 - 17h59

Pas de fanzone malgré les assouplissements

La qualification de la Suisse pour les 8ème de finale et les assouplissements du Conseil fédéral dès samedi relance la question des fanzones alors qu’il reste la moitié de la compétition à disputer. Malgré les opportunités, les communes ne semblent pas aller dans ce sens.

Imaginez face au jet d’eau  un écran géant, 500 personnes réparties sur le pont de la machine, ou encore à la plage des Eaux-Vives ou aux Bastions, un flux autorisé en extérieur jusqu’à 1000 personnes. Une idée qui a bien germée dans l’esprit de quelques organisateurs, mais impossible à concrétiser en ville de Genève parce qu'il est nécessaire de passer par la case appel d'offres.

Spontanéité, réactivité, un antagonisme dans cette parenthèse épidémique. Imaginez comme pour la fête de la musique des enclos avec des gens assis sagement. Outre les autorisations, se poserait aussi le problème du certificat covid qui n'est pas encore suffisamment répandu chez les jeunes.

Pas de fanzone à Genève, ni dans les autres communes donc et en tout état de cause, le dernier mot reviendrait au médecin cantonal qui a le droit de vie ou de mort sur les manifestations.

Seule solution pour supporter la Suisse ou son équipe préférée avec un peu de convivialité qui dépasse le cercle amical, les bars et restaurants qui proposent déjà ces retransmissions et qui s’accommodent bien de l’absence de ces concurrents éphémères.

G.Miélot

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.