Archives

Phénomène Squid Game: le DIP est "très attentif" mais n'a rien constaté

14.10.2021 18h38 Rédaction

image

"Squid Game": deux mots d’Anglais pour un phénomène mondial, mais qui commence à inquiéter parents et enseignants. La série de netflix ultra violente a même fait réagir par communiqué la police vaudoise. À Genève, le phénomène interroge, mais aucun cas de violence dans les cours d’école n’est remonté aux autorités.

"Squid game et la récré". C’est par ce titre que commence un communiqué de la police vaudoise diffusé hier matin sur Facebook.  Depuis une dizaine de jours, plusieurs cas de jeux d’imitation inspirés par la série coréenne sont remontés à la police vaudoise.

Pourtant aucun cas de violence n’a été constaté. Ni dans le canton de Vaud, ni à Genève.  Mais dans les cours d’école, la série où les personnages doivent gagner des jeux ou mourir, est effectivement à la mode confirme un syndicat enseignant. 
Au DIP, on précise être en train d’élaborer des informations précises à destination des enseignants, mais le département insiste : aucun cas concret n’a été signalé. Pas d'inquiétude mais de la vigilance.


L’association faîtières des parents d’élèves, elle non plus n’a pas connaissance de cas à Genève. Ce qui interpelle sa présidente, c’est surtout que des enfants puissent avoir accès à ce type de contenu. 
L’état doit mettre plus de moyens dans la prévention dit-elle. 

Le visionnage de "squid game" a été lancé par 110 millions d’abonnés à travers le monde précise netflix. La série est interdite aux jeunes de moins de 16 ans.

Delphine Palma