Léman Bleu

Actualités


13 janvier 2021 - 20h21

Pierre Maudet annonce renoncer à son salaire pendant sa campagne

Suite des interviews des candidats pour l’élection complémentaire de mars prochain au Conseil d’État. Ils sont 8 à se disputer le siège laissé vacant, mais désiré par Pierre Maudet, candidat à sa propre succession. «Ma stratégie c’est de faire ce que j’ai toujours fait, être sur le terrain» explique le politique genevois. Dans une période marquée par l’insécurité professionnelle, Pierre Maudet annonce vouloir défendre les travailleurs les plus précaires, les laissés-pour-compte. En tenant une permanence, il désire ainsi maintenir un lien direct avec les Genevoises et les Genevois, entendre leurs frustrations et leurs revendications. 

Après avoir trainé pendant de longs mois ses erreurs du passé, «deux ans et demi d’insultes », Pierre Maudet souhaite aujourd’hui s’en remettre au peuple, le laisser trancher. Il compte pour autant se battre comme il l’a toujours fait pour faire entendre sa voix. «On a besoin de candidats qui soient présents, qui donnent des réponses concrètes, qui soient capables de façon déterminée d’amener des résultats.» 

Pour son entrée en campagne, Pierre Maudet annonce renoncer à son salaire, soit près de 50'000 francs sur deux mois et demi ; un moyen pour lui de retrouver sa liberté. «Je pense que cet argent sera mieux utilisé, à destination je l'espère des entrepreneurs.»

Elio Sottas  

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.