Archives

Pierre Maudet «surpris» par certaines décisions du Conseil fédéral

20.04.2020 20h11 Rédaction

image

Le choix du gouvernement concernant les secteurs économiques autorisés à rouvrir le 27 avril prochain questionne. Les tatoueurs ou encore les coiffeurs étaient-ils vraiment la priorité ? Invité du journal, le conseiller d’État Pierre Maudet se dit «surpris» par le Conseil fédéral. En outre, il subsiste de nombreuses incertitudes sur les normes qui seront imposées à ces commerces afin de continuer à respecter les mesures sanitaires. 

Dans la perspective de cette réouverture économique, le ministre genevois explique : «Pour moi il y a deux choses très importantes: sortir le plus vite possible du flou et éviter la distorsion de concurrence.» Pour autant, il rappelle que la santé de la population doit rester la priorité: «Ce sont les considérations sanitaires qui priment et ensuite les considérations économiques.» 

Elio Sottas