Léman Bleu

Actualités


06 mai 2021 - 19h33

Pour Bertrand Levrat, les HUG ont tenu bon

Le directeur général des Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) dresse le bilan d’une année de Covid.

Si la situation s’améliore, en partie grâce à la vaccination, les HUG reviennent de loin. En octobre dernier,  il y avait presque 700 patients Covid ou post-Covid aux hôpitaux universitaires. « Ça a été un effort colossal. Nous avons transformé près de 30 unités en unités Covid, du jour au lendemain, raconte  Bertrand Levrat. L’ensemble du système de santé s’est comporté de manière à tenir. » S’il salue le courage et la force des équipes mobilisées, il dit sentir la fatigue chez ces mêmes personnes. « Les hôpitaux universitaires, c’est un pu la colonne vertébrale du système de santé suisse. Et cette colonne vertébrale, elle a tenu » déclare-t-il. 

« Préserver la qualité pour les patients »

La discussion enchaîne sur le budget des HUG, environ 2 milliards de francs. « Le canton de Genève contribue à éviter que nous ayant un déficit, en revanche, ni les assurances maladie ni la Confédération ne font leur part. » Concernant les cliniques privées, avec lesquelles les HUG ont collaboré durant la crise, Bertrand Levrat parle de co-pétition, c’est-à-dire collaboration et compétition. « En médecine, pour certains secteurs, il est un important qu’il n’y ait qu’un seul centre, en l’occurrence les hôpitaux universitaires. » Enfin, interrogé sur les actions syndicales du jour, il déclare : « Je me suis toujours positionné sur une augmentation salariale des ASSC. Toutefois, sur les autres professions, je ne demanderais pas au Conseil d’État une revalorisation salariale. Notre personnel infirmier est correctement rémunéré. »

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.