Léman Bleu

Actualités


24 juin 2021 - 08h59

Réouverture: entre soulagement et confusion pour les discothèques

"Les boites de nuit pourront rouvrir à tous les clients détenteurs d’un certificat covid. Elles ne seront ainsi soumises à aucune limitation de capacité et ne devront pas prendre les données des clients. Le port du masque ne sera pas obligatoire." L’annonce était attendue, elle est enfin arrivée cet après-midi.  Beaucoup Jean-Marc Humberset comme beaucoup d’autres, la réouverture imminente des lieux de vie nocturne permet enfin de respirer. "Hallelujah!, s'exclame-t-il, nous allons enfin pouvoir retrourner au travail."

Reste à réfléchir à la gestion de ce certificat covid. "cela va être compliqué pour nous, plus que pour les contrôles d'identité. Il faudra peut-être du personnel en plus".

Ce sésame sera bel et bien nécessaire, n’en déplaise au collectif le Grand Conseil de la Nuit, qui exprimait hier encore son souhait de voir le certificat covid reporté à l’automne et uniquement si la situation se dégrade. Pour d’autres établissements l’heure est aux semi réjouissances, entre soulagement et interrogations. "C'est une très bonne chose, les gens en ont marre! explique Jérémy Verlooven, responsable du théâtre de la Parfumerie, en revanche nous sommes toujours dans le flou quant à la manière de procédéer avec le certificat Covid". 

Les soirées dansantes de la Parfumerie ne reprendront donc que le 16 juillet, histoire d’y voir un peu plus clair. Au village du Soir, ce certificat covid inquiète plus qu’il ne rassure: "Pour les grands établissements, on va vers une probable baisse de fréquentation, car finalement beaucoup de jeunes ne sont pas encore vaccinés", regrette Sebastien Courage, le propriétaire des lieux. 

Une chose est sûre, à Genève, le retour en piste se fera lentement mais sûrement. 

 

Julie Zaugg

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.