Léman Bleu

Actualités


14 mai 2021 - 18h35

Roger Federer accorde un entretien spécial à Léman bleu

En déplacement à Genève pour sa participation au Gonet Geneva Open, la légende du tennis mondial Roger Federer accorde un entretien à Laetitia Guinand. L’occasion d’évoquer ses grands rendez-vous de l’été, son avenir, la crise sanitaire et bien sûr son rapport affectif à Genève et à la Suisse.

La venue de Roger à Genève est un événement, même si les compétitions se déroulent sans public. Les organisateurs du Gonet Geneva Open ont réussi le tour de force de faire venir l’icône aux Eaux-Vives pour la première fois de l’histoire du tournoi. « J’adore jouer à Genève comme tout le monde sait ». Et Roger Federer n’est pas le seul : « Mes enfants ont beaucoup de plaisir ici à Genève ; ils revoient des potes qu’ils n’ont pas vus depuis longtemps.»

Un rapport affectif qui s’étend à la Suisse entière qui aujourd’hui l’adule comme son nouveau héros national. « Quelques fois c’est un peu exagéré en même temps c’est plutôt chouette, c’est très sympa parce que je trouve que je me fais extrêmement respecter du peuple suisse. C’est pour ça que je suis content de redonner à la Suisse un maximum maintenant dans mon rôle d’ambassadeur de Suisse Tourisme.» Faisant référence à la fameuse vidéo virale où on le voit venter nos montagnes avec Robert De Niro.  

Les jeux olympiques de Tokyo

A Genève, Roger Federer testera aussi son jeu sur terre battue après plus d’une année d’absence pour cause de blessure, probablement l’une des plus graves de sa carrière, pour préparer les grands rendez-vous de l’été. Les Jeux Olympiques de Tokyo en premier lieu puisque la médaille d’or est le seul titre qui manque encore à son palmarès. « Gagner une médaille pour la Suisse, ça me rendrait tellement fier. » Même si la crainte d’une annulation en raison de la pandémie pèse sur le moral du joueur : « Les athlètes ont besoin d’une décision ; est-ce que ça se fait ou ça se fait pas ? »

Roger Federer appréhende de passer l’été, ou partie, sans sa famille, en raison des contraintes occasionnées par la pandémie. « Ca va en tout cas tester un peu la situation chez moi à la maison. J’ai beaucoup parlé de ça avec Mirka, » avant d’ajouter « maintenant c’est le come-back qui est la priorité. »

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.