Archives

«Sauve qui peut» retrace 70 ans de catastrophes naturelles

21.09.2021 13h37 Rédaction

image

Avalanches meurtrières du terrible hiver 1950-1951, effondrement du glacier de l'Allalin en 1965, inondations et laves torrentielles destructrices de 1987, 1993 et 2005... La Suisse est particulièrement exposée aux dangers naturels.

Les archives de la RTS, et le travail scientifique de chercheurs de l’Université de Genève retracent 70 ans de catastrophes naturelles dans l’exposition «Sauve qui peut?» à Uni Carl Vogt.

Difficile parfois de faire face à une mère Nature déchaînée.

Les événements de Cressier au mois de juin en sont la preuve douloureuse. 635, c’est le nombre événements naturels majeurs survenus en Suisse depuis le milieu du XIXe siècle. Dernières les panneaux et les documents numérisés mis en scène: des heures de vulgarisation scientifique et de travail de recherche. 

L’étude des phénomènes environnementaux qui ont marqué la Suisse ces dernières années permet aussi de décrypter la gestion des risques par les générations précédentes. «Avoir des informations sur les catastrophes du passé nous permet aussi de mieux appréhender les catastrophes qui pourraient aussi survenir dans le futur», indique Sébastien Guillet. Ce collaborateur de l’Université de Genève illustre également à travers son exposition la volonté de sensibiliser la population et les institutions. 

À suivre jusqu’au 8 octobre, «Sauve qui peut?» espère cependant nous apprendre à mieux vivre avec le danger. 

Anne Gallienne