Archives

«Si le projet d'un débarcadère demeure, son avenir est funeste»

27.09.2021 18h39 Rédaction

image

Le projet de "Voie-Bleue" entre Corsier et Bellevue est jugé peu transparent par une association d’habitants de Corsier. Ils demandent des comptes aux autorités des communes concernées. Une séance de médiation s’est déroulée ce matin. Elle a porté sur l’accès à certains documents gardés secrets. 

2300 passagers par jour et des navettes lacustres toutes les 30 minutes aux heures de pointe. Un projet entre la rive gauche et la rive droite contesté par les avocats de l’association, Mes Romain Jordan et Thomas Barth. Contraints de saisir le préposé à la transparence, les représentants de cette association entrent dans la première étape, la séance de médiation. 

Statu quo 

Une demi-heure après, l'audience est levée sur un statu quo. Les représentants des parties communales, Collonge-Bellerive et Corsier, n’ont pas souhaité se prononcer. Un compromis pourrait être trouvé ces prochains mois. De la musique d'avenir dans l'immédiat. La population des deux communes et les riverains seront informés dans un futur proche. Le, s’il devait aboutir, verrait le jour en 2024. 

Arnaud Urfer