Léman Bleu

Actualités


16 avril 2021 - 20h16

Une immersion à Notre-Dame-des-Landes

Un couple de cinéastes genevois, Valéria Mazzuchi et Antoine Harari, a passé 3 ans à réaliser "L’Étincelle", un documentaire sur la ZAD de NDDL. Il est sélectionné au festival Vision du Réel.

La ZAD de Notre-Dame-des-Landes, c’est avant tout contre un projet d’aéroport, lancé dans les années 1950. Alors, pour Valéria Mazzuchi, « c’est avant tout un espace où l’on expérimente et on essaye des modes de vie alternatifs avec la nature et le rapport entre les gens ». C’est ce qui a poussé le couple à produire ce documentaire, parlant d’un « malaise dans notre société. C’est un endroit très vaste, où il y a eu le temps et l’espace pour expérimenter quelque chose de différent ».

La cinéaste retient l’organisation au sein de la ZAD et tous les aboutissants que cela amène. Antoine Harrari voit la ZAD comme un laboratoire, avec « un mode de vie plus horizontal ». Il voit certains parallèles dans la ZAD du Mormont et voit qu’elles démontrent que « la société moderne ne convient pas à tout le monde, c’est une lueur d’espoir pour nous. »

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.