Léman Bleu

Actualités


08 mai 2020 - 21h46

Une précarité mise en lumière par la crise sanitaire

Demain aura lieu aux Vernets la deuxième distribution de denrées de première nécessité pour les personnes en situation précaire. Samedi dernier, ils étaient près de 2'500 à faire la queue devant la patinoire pour recevoir leur sac de nourriture. «Cela montre une image qu’on a peu l’habitude de voir à Genève.» Sur le plateau du journal, le conseiller d’Etat Thierry Apothéloz et le directeur de Caritas Genève Dominique Froidevaux réagissent aux problèmes de précarité à Genève. «Il faut aller jusqu’à une crise sanitaire majeure pour admettre qu’il y a des sans-papiers qui font vivre notre économie» s’insurge le ministre genevois. Il annonce vouloir travailler sur «les failles», «les zones grises » que comporte encore le système. 

Dominique Froidevaux confirme que de nombreuses personnes en situation précaire, le sont d’une part par leur condition de travaille, mais également par leur statut, «un statut qui ne leur permet pas d’accéder au système de protection sociale ordinaire.»  Il explique: «Cette part invisible qui travaille dans l’ombre et qui fait aussi la prospérité de Genève, ne bénéficie pas des mesures prises par la Confédération et les cantons et se retrouve sans droits.»

Elio Sottas

News liées

Vidéos liées

Ce site utilise des cookies à des fins de statistiques, d’optimisation et de marketing ciblé. En poursuivant votre visite sur cette page, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus. En savoir plus.