Archives

Une unité de police à vélo, à Genève

25.08.2021 18h19 Rédaction

image

La mobilité douce est encouragée, la police municipale s’y met aussi. La «Bike police» est la nouvelle unité de police de la ville de Genève qui effectuera l’ensemble de ses missions uniquement à vélo. Être plus abordable et assurer une meilleure sécurité de proximité sont les objectifs.

Encadrer des cortèges, intervenir lors d’infractions à la loi sur la circulation routière, telles seront les missions, entre autres, de la nouvelle brigade «Bike police», de la police municipale de la Ville de Genève. Elle se déplace à vélo, comme son nom l’indique.

Le caporal Fischer explique pourquoi ce nouvel outil de travail est un atout, selon lui : «quand on arrive vers quelqu’un, on met le vélo entre la personne avec qui on parle et nous, ce qui nous fait une protection supplémentaire, comme une barrière. Si la personne devient hostile, on pourra l’utiliser pour prendre du recul et au besoin engager un moyen de contrainte.»

Les vélos seraient aussi utiles pour poursuivre des individus ou se protéger d’éventuels projectiles.

«On est pris au sérieux à la fois par les cyclistes eux-mêmes, que par les conducteurs de trottinettes, les conducteurs de scooters, de voitures. Il y a un peu une mentalité qui dit que les cyclistes font n’importe quoi, mais tous ne sont pas comme ça. Il ne faut pas faire d’amalgame.»

La tenue des policiers municipaux a été adaptée, pour leur garantir une plus grande visibilité.

Renforcement de la sécurité de proximité

 «Ça répond parfaitement au renforcement de la sécurité de proximité. On sait que les habitants aiment avoir un lien direct avec les agents pour pouvoir les interpeller. Avec les patrouilles pédestres on a ce lien et, aujourd’hui, avec les patrouilles à vélo, c’est aussi le lien qu’on recherche», explique Marie Barbey-Chappuis, conseillère administrative en charge du Département de la sécurité et des sports.

La police municipale à vélo est désormais de service, dans les rues de Genève, depuis le mois de juin.

 

Sujet: C. Mouraux